Accueil du site || Vidéos || Acte de résistance

Le chant des partisans

Sous la direction de Marko Letonja, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg interprète un programme hommage à la lutte pour la liberté, avec des œuvres de Chostakovitch, Ligeti et Ravel.

Trois œuvres, trois cris. L’épique symphonie Leningrad de Chostakovitch devint un symbole de la résistance russe face aux nazis au cours du siège de cette ville ; mais qui était le véritable ennemi ? De nombreuses années plus tard, Chostakovitch aurait apparemment dit que la symphonie était dédiée à cette Leningrad « que Staline avait détruite et qu’Hitler avait simplement achevé d’anéantir ». Pétrie de violence et d’indignation, de tristesse et de nostalgie, de fierté et d’une profonde ambigüité, il s’agit là d’un des plus grands monuments du XXe siècle. La passion et l’énergie de Marko Letonja font de lui un formidable interprète de Chostakovitch. Le programme de concert s’ouvre avec la fiévreuse Valse de Ravel et Atmosphères, composé en 1961 par un György Ligeti qui a fui les chars russes à Prague. Une soirée pour mémoire qui s’annonce à la fois poignante et de haute tenue.

Programme :
- Ravel, La Valse, poème chorégraphique pour orchestre
- Ligeti, Atmosphères, pour orchestre
- Chostakovitch, Symphonie n°7 en ut majeur Leningrad op.60

Voir en ligne http://www.szenik.eu/

Galerie image